Retour sur la 8eme Table ronde de philosophie de la médecine, texte de Maël Lemoine.

La table ronde internationale de philosophie de la médecine est le principal événement international en philosophie des sciences médicales. Il permet souvent de saisir les tendances avancées de ce champ en pleine croissance. C’était la première édition qui se tenait à Paris. Le Centre Mahler (Paris I Panthéon-Sorbonne) a hébergé l’événement.

Le nombre de soumissions a cette année dépassé celui des éditions précédentes : environ 90 soumissions pour une petite vingtaine de présentations.Les conférenciers pléniers, Phylis Illari et Thomas Pradeu, ont mis l’accent, chacun à sa manière, sur la recherche des mécanismes en médecine. Les thématiques des présentations retenues étaient, quant à elles, très diverses, et reflétaient l’émergence de nouvelles questions, à la fois en médecine et en philosophie de la médecine. Notamment, les questions soulevées par la question des preuves en médecine ont eu la part belle. Alors qu’elles se concentraient surtout, dans les précédentes éditions, sur l’Evidence-Based medicine, cette édition a vu apparaître des réflexions philosophiques sur les recherches plus innovantes que les bases de données biologiques, en particulier les -omiques, ont rendu possibles en médecine. Il s’agissait de s’interroger en effet sur les fondements dont elles dotent l’épidémiologie en particulier.

La philosophie de la psychiatrie aussi commence à s’interroger sur les fondements de la « psychiatrie de précision ». On a vu enfin émerger plusieurs questions de philosophie du cancer, un autre domaine émergent de philosophie de la médecine et de philosophie de la biologie.

La prochaine édition de la table ronde aura lieu aux Etats-Unis en 2021, et la suivante en Europe, à Bologne (2023).


Vous aimerez aussi...