Tests génétiques en accès libre : « Ne cédons pas à une “évidence technologique” ». Tribune

Permettre l’accès direct à ces tests remettrait en cause un principe fondamental de l’encadrement législatif de la génétique en France : la médiation par des professionnels qualifiés, estime un collectif de chercheurs dans une tribune au « Monde »  (signée par plusieurs membres du RTP SHS Génétique et Médecine génomique). Texte intégral disponible sur https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/10/15/tests-genetiques-en-acces-libre-ne-cedons-pas-a-une-evidence-technologique_6015528_3232.html

 

Le projet de loi relatif à la bioéthique soumis au Parlement avait fait le choix de ne pas légiférer sur les tests génétiques vendus directement aux consommateurs. Des amendements déposés par des députés de la majorité proposent de revenir sur cette décision, pour autoriser les tests délivrant des indications d’origines géographiques ainsi que des calculs de distance génétique entre individus, improprement qualifiés de « tests génétiques généalogiques ».

En France, le recours aux tests génétiques vendus directement au consommateur est interdit. Notre pays réserve, en effet, un statut exceptionnel à l’information génétique. Les tests ne peuvent être réalisés qu’à des fins médicales, scientifiques, ou dans le cadre d’enquêtes judiciaires, et requièrent dans toutes ces situations l’intermédiation par un professionnel dont les compétences sont validées.

[…]



Citer ce billet
Isabelle Lémonon (2019, 17 octobre). Tests génétiques en accès libre : « Ne cédons pas à une “évidence technologique” ». Tribune. RTP SHS GenMed. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u5lf

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search