Qu’est-ce que ce RTP ?

Le RTP SHS Génétique & Médecine génomique

Le Réseau thématique pluridisciplinaire (RTP) SHS Génétique & Médecine génomique est une initiative institutionnelle du CNRS (InSHS). Créé en 2018, il vise à structurer les recherches en sciences humaines et sociales dans le champ de la génétique et de la médecine génomique. Renouvelable, il est au service de la constitution progressive d’une communauté pluridisciplinaire.

A cette fin, le RTP propose tout à la fois de : faciliter les échanges entre chercheuses/chercheurs, de valoriser les travaux dans le champ concerné, de soutenir les initiatives, de faire connaître les laboratoires et les recherches français aux chercheurs/chercheuses et laboratoires étrangers, de créer un fonds commun de connaissances et de liens pour le développement futur de projets collaboratifs ou le montage de réseaux internationaux. Le RTP peut organiser des événements scientifiques en vue de réaliser ces objectifs. Son champ d’action est défini largement pour couvrir tous les enjeux épistémologiques, philosophiques, historiques, sociologiques, anthropologiques, économiques, éthiques et juridiques de l’analyse des génomes et de leurs usages médicaux et non-médicaux.

Parmi les thématiques concernées, les quatre suivantes ont été identifiées comme prioritaires (sans que cette liste soit exclusive) :

  1. Le génome comme objet épistémique, historique et social et ses enjeux transversaux : a) histoire, sociologie, anthropologie et philosophie de l’analyse des génomes et de leurs usages ;  b) nature des données produites, stockées et diffusées; c) rôle de la bioinformatique et des modèles statistiques associés à la constitution de bases de données et de plateformes.
  2. Usages et enjeux médicaux de l’analyse du génome humain : a) routinisation du séquençage du génome dans la recherche clinique et ses enjeux éthiques et règlementaires ; b) médecine prédictive, diagnostic pré-implantatoire et diagnostic prénatal, procréation assistée ; c) médecine de précision (notamment en oncologie), diagnostic et transformation des pratiques et des catégories de santé et de maladie ; d) modifications  du programme génétique (notamment CRISPR-CAS9).
  3. Analyse des  génomes, notamment du génome humain : perceptions et usages non médicaux des données : a)  impact de la génétique et des données (personnelles, de santé ou données agrégées issues des recherches et de la prise en charge en santé) sur les champs médico-juridique et assurantiel ; b) enjeux éthiques, politiques, juridiques, économiques des connaissances produites par la génétique.
  4. Approches génétiques des populations humaines : a) histoire des concepts, des modèles et des outils techniques, ainsi que des programmes nationaux et internationaux ayant eu pour objectif l’étude génétique des populations humaines et la caractérisation des groupes humains ; b) débats actuels autour de la caractérisation des groupes d’ascendance biogéographiques et la classification/délimitation/dénomination des populations cibles ; c) quêtes des ascendances biogéographiques à travers la génomique et usages personnels, sociaux, politiques et économiques de ces savoirs; d) retour de la notion de “race” en biomédecine à travers la génomique et histoire/actualité des usages des études d’« admixture ».

Soutenu par l’InSHS sur le plan de la recherche fondamentale, également inscrit dans le contexte d’une réflexion sur le rôle des sciences humaines et sociales dans le plan France Médecine Génomique 2025, le RTP a pour vocation de devenir un point de référence pour des demandes d’expertise ou de mise en contact, ainsi que pour le développement de recherches en sciences humaines et sociales en lien, notamment, avec le plan France Médecine Génomique 2025.

Peuvent être rattachés au RTP SHS Génétique & Médecine génomique tous les laboratoires et toutes les équipes d’accueil relevant du champ des sciences humaines sociales, sous condition d’en faire la demande au comité de pilotage et de remplir une fiche de présentation sur le site web/carnet de recherche. Les chercheuses/chercheurs peuvent également se rattacher au RTP à titre individuel, sous les mêmes conditions, quels que soient leurs institutions et laboratoires de rattachement (le rattachement à une UMR CNRS n’étant pas une condition nécessaire). Les laboratoires et les chercheurs rattachés au RTP peuvent bénéficier de son soutien et solliciter ponctuellement un co-financement (missions, manifestations scientifiques, traductions…).

Les fiches de présentation des laboratoires, des équipes d’accueil, des projets de recherche collectifs et des chercheurs/chercheuses sont à adresser à la direction du RTP : contact.RTP-SHSgenmed@cnrs.fr

Pour l’année 2018, un budget de 5000 euros a été alloué au RTP. Les demandes de soutien peuvent être envoyées à tout moment et seront examinées au fur et à mesure de leur réception par le comité de pilotage du RTP, pour une réponse rapide. Elles sont formulées librement (pas de formulaire), mais doivent comprendre une justification précise et complète de leur contexte, de leur objectif et du montant sollicité. Les financements seront réalisés sous la forme d’une prise en charge directe par le RTP (bon de commande et paiement) et ne donneront pas lieu à mise en place d’un budget. Cette offre de soutien financier se veut souple et réactive.

Pour 2019, les modalités de soutien seront précisées mi-février.

La gouvernance du RTP SHS Génétique & Médecine Génomique est assurée par une directrice/un directeur et un comité de pilotage. Pour 2019, la direction est assurée par Catherine Bourgain, assistée de Valérie Burgos et de Cindy Hemery et le RTP est hébergé par le laboratoire CERMES3. Le comité de pilotage est composé de : Catherine Bourgain, Claude-Olivier Doron, Michel Dubois, Marie Gaille, Philippe Huneman, Emmanuelle Rial-Sebbag et Carine Vassy.

Contacter la direction du RTP

Accueil